Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Début de la fresque Orientale

Publié le par Eudeline

 Début des travaux

   Rapidement je trace les éléments du décor (bon c'est vrai on voit pas grand chose), puis je passe une teinte de fond orangée à l'emplacement du faux bois. Je m'aide de ma maquette, j'ébauche le paysage et je peins de suite le ciel et les dunes.

Début de la fresque

   J'attaque ensuite les marbres, des panneaux de jaune de Sienne en haut et des panneaux d'incarnat en bas.

Faux marbre jaune de sienne
   J'ai déjà décris ma façon de peindre une imitation du marbre jaune de Sienne (cliquez sur l'image pour voir), mais je n'ai pas décris d'imitation du marbre incarnat.
   L'incarnat (de Caunes), ou le rouge Languedoc ou encore el rosso di francia/miscio di francia est un marbre originaire de l'Aude et de l'Hérault, il est orangé ou rouge taché de marbrures blanches et grisâtre il est parfois parcouru de fines veines rouges, grises et blanches. Il a été très utilisé dans l'architecture notamment à Rome comme dans la chapelle De Sylva, ou à Paris dans l'église des Invalides. J'ai pu observé un panneau de marbre très rouge taché de "coquilles d'escargots" (des ammonoïdés) fossilisées qui venait de la carrière du Pic de Vissou à Moureze (Hérrault). C'est peut-être ces fossiles qui donnent les taches blanches...
  
   J'ai décidé de peindre ce marbre très rouge afin qu'il s'incorpore avec les autres teintes rouges de la pièce.

Faux marbre rouge en cours
   Avec une brosse plate je peins le "fond" du marbre avec différentes teintes d'ocre rouge, du très rouge à l'orange clair, en même temps je place des tâches blanches et grisâtre.

Faux marbre incarnat en cours

   Ensuite je passe un glacis d'ocre rouge pour homogéniser l'ensemble et je constitue différents réseaux de veines rouges, grises et blanches.

Faux marbre incarnat
   Et voilà...


Juillet 2008 -Peinture à l'huile sur mur - Lyon
Réalisation : Christophe Eudeline.


Commenter cet article